Terrorisme : l’État islamique revendique l'attaque au Mozambique

Par Le Point Afrique (avec AFP)
·1 min de lecture
Les groupes armés islamistes liés à Daech multiplient les attaques d’envergure dans cette région très riche en réserves de gaz.
Les groupes armés islamistes liés à Daech multiplient les attaques d’envergure dans cette région très riche en réserves de gaz.

La bannière noire marquée en lettres arabes blanches de la profession de foi musulmane et signée « État islamique en Irak et au Levant » n'est peut-être pas encore hissée, mais le groupe djihadiste a bel et bien annoncé ce lundi 29 mars avoir pris le contrôle de la ville côtière de Palma, dans le nord du Mozambique. Cible d'une attaque surprise lancée par les djihadistes du groupe Al-Sunnah Wa Jamo (ASWJ) ou « Al-Shebab » affilié à Daech, qui a fait selon la Défense mozambicaine des dizaines de morts, cette ville est hautement stratégique dans cette région pauvre en dépit d'immenses richesses en gaz naturel. En, effet, elle se situe à seulement quelques kilomètres du mégaprojet gazier mené par l'entreprise française Total, qui a investi 20 milliards de dollars, après la découverte, en 2010, d'importantes quantités de gaz naturel au large des côtes nord du pays est-africain. À ses côtés, l'italien ENI et l'américain Exxon Mobil co-investissent également dans ce projet qui doit doper l'économie mozambicaine pour en faire une puissance gazière mondiale derrière le Qatar, la Russie ou l'Iran.

À LIRE AUSSIDjihadisme : « L'Afrique est devenue l'épicentre de l'EI »

L'EI profite de la prolifération des groupes armés

Dans un communiqué publié sur l'un des sites de propagande de l'EI sur Telegram, le groupe djihadiste a déclaré avoir attaqué « des casernes militaires et des quartiers généraux du gouvernement ». Il a également dit avoir pris le « contrôle de la ville [...] Lire la suite