Mozambique : au Cabo Delgado, éviter une militarisation excessive

·1 min de lecture
Les dirigeants des pays d'Afrique australe ont annoncé un accord sur l'envoi prochain de troupes au Mozambique, pour lutter contre les groupes djihadistes qui sèment la terreur dans le nord-est du pays depuis plus de trois ans.
Les dirigeants des pays d'Afrique australe ont annoncé un accord sur l'envoi prochain de troupes au Mozambique, pour lutter contre les groupes djihadistes qui sèment la terreur dans le nord-est du pays depuis plus de trois ans.

L?insurrection islamiste de la province mozambicaine du Cabo Delgado était à ses origines un groupe disparate de jeunes aux frustrations locales menant quelques attaques ici et là, souvent à l?aide de machettes. L?assaut spectaculaire mené fin mars sur la ville de Palma a montré au monde que le groupe, désormais considéré par les États-Unis comme une franchise de l?État islamique, a bel et bien opéré une mue : des centaines d?hommes lourdement armés ont tué des civils, détruit une partie de la ville et tenu la dragée haute aux forces de sécurité, qui ont mis plus de dix jours pour reprendre le contrôle de Palma.

À LIRE AUSSIAntidjihadisme : l?Union européenne au secours du Mozambique

Des faiblesses, des craintes

L?attaque, qui a poussé la société pétrolière française Total à suspendre un projet gazier de plusieurs milliards de dollars, a aussi mis en lumière les limites des efforts militaires mozambicains pour empêcher la progression du groupe connu sous le nom d?Al Shabab (« les jeunes », à ne pas confondre avec son homonyme somalien). Elle a aussi intensifié les craintes de voir se développer un nouveau front djihadiste exploité par l?État islamique, qui pourrait mettre à mal la stabilité régionale et détériorer un peu plus une situation humanitaire déjà dramatique ? le conflit a fait, depuis 2017, environ 3 000 morts et 750 000 déplacés.

Il serait tentant pour les partenaires internationaux, dont la France, de pousser pour un déploiement militaire étranger [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles