Le Mozambique annonce ses premières exportations de gaz naturel liquéfié

© Liliana Henriques / RFI

C'est par une vidéo que le président Mozambicain, Filipe Nyusi, a annoncé le début des exportations de gaz naturel liquéfié (GNL), produit au large de la province nord du Cabo Delgado, dans le nord du pays. La première cargaison de GNL est sortie de l'usine offshore Coral Sul, exploitée par l'Italien ENI.

C’est un succès pour le Mozambique qui ambitionne de devenir l'un des premiers producteurs de gaz au monde, mais un succès à relativiser, car la province du Cabo Delgado est en proie à une violente insurrection armée, depuis 2017.

Aussi, cette première cargaison de GNL marque-t-elle l'entrée du Mozambique dans le cercle des grands producteurs de gaz ? C’est en tout cas ce que veut croire le président mozambicain, Filipe Nyusi, qui estime qu'aujourd'hui son pays « entre dans les annales du monde ».

Les premières livraisons de GNL sont un succès indéniable, mais à relativiser. Le champ gazier, qu'exploite au large l'italien ENI, est capable de produire jusqu'à trois millions de tonnes de gaz par an. ENI a construit une plateforme en mer qui comprend un puits et une usine de liquéfaction du gaz. Les bateaux accostent donc directement sur la plateforme, sans avoir à rejoindre la terre ferme.

C'est cette position en mer qui permet au projet de fonctionner, car les autres qui comprennent des installations sur la côte sont à l'arrêt en raison des violences qui continuent de secouer la province du Cabo Delgado.

Situation sécuritaire incertaine

Malgré les interventions militaires internationales, depuis septembre 2021 - notamment celles des forces rwandaises et de la Communauté de développement de l'Afrique australe (SADC) - la situation sécuritaire reste incertaine dans la province du Cabo Delgado.


Lire la suite sur RFI