Moyen-Orient: cyberguerre entre Israël et l'Iran

AFP/File

Plusieurs sites web israéliens ont été victimes d'attaques. Des données personnelles ont été piratées. C'est la nouvelle forme de guerre dans la région.

Avec notre correspondant à Jérusalem, Michel Paul

Cette fois ce sont des hackers iraniens qui seraient à l’origine de cette cyberattaque. La cible : une vingtaine de sites de tourisme. Et les victimes, quelque 300 000 Israéliens. Les informations piratées sont les numéros de téléphones, les adresses, les cartes de crédit et des informations médicales sensibles.

Nouvel épisode

L’attaque a été identifiée par la Direction nationale de la cybersécurité en Israël comme provenant d’Iran. C’est un nouvel épisode de la cyberguerre que se mènent les deux pays. Il y a quelques jours c’est une des plus grandes usines d’acier en Iran qui a été dévastée par un incendie qui aurait été provoqué par ce genre d’attaque à distance. Pas de revendication officielle israélienne mais plusieurs dirigeants ont laissé entendre qu’Israël n’était pas étranger à ce genre d’action. Principalement visé: le programme nucléaire iranien.

Prix fort

Dans le passé, d'autres sites israéliens ont été attaqués, toujours par des hackers iraniens qui sont parvenu à pirater le téléphone du ministre de la Défense israélien, Benny Gantz. Mardi dernier, le Premier ministre sortant israélien Naftali Bennett avait lancé une mise en garde. Quiconque tenterait une cyberattaque contre Israël en paierait le prix fort.

►À lire aussi : Israël appelle ses ressortissants en Turquie à rentrer, invoquant une menace iranienne

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles