Movember : comment savoir si on a une tumeur aux testicules ?

Darko Djurin / pixabay.com

À l'occasion du Movember, la rédaction de Ça m'intéresse continue de vous informer sur les sujets qui touchent les hommes et leur santé. Après avoir évoqué le cancer de la prostate et ses méthodes de dépistage, intéressons-nous à une autre maladie exclusivement masculine : le cancer du testicule, aussi appelée tumeur germinale du testicule. Relativement rare et de bon pronostic, il est le cancer le plus fréquent chez les hommes de 20 à 35 ans, selon le Centre de lutte contre le cancer. Toutefois, il s'agit d'une maladie peu fréquente, avec environ 2.500 nouveaux cas chaque année en France, et dont le traitement permet aujourd'hui une guérison dans plus de 98% des situations. Quelles sont les signes ou symptômes qui doivent vous alerter ?

Tout comme le cancer du sein, le cancer du testicule est souvent découvert par le patient lui-même, qui détecte au toucher la présence d'une masse dure, gonflant le volume de la bourse. De nombreux malades se plaignent ainsi d'une sensation de lourdeur ou de tiraillement dans le testicule. Parmi les autres symptômes connus, il y a aussi les douleurs pelviennes ou abdominales, mais aussi l'augmentation d'un ou plusieurs ganglions de l'aine. Hormis l'auto-palpation, le cancer peut également être dépisté lors d'un test de stérilité, la tumeur du testicule pouvant en être la cause. Quoi qu’il en soit, au moindre doute, une consultation médicale est nécessaire. Le médecin vérifiera les antécédents familiaux du patient et réalisera un bilan complet, (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Pour la première fois, une étude compte les nerfs du clitoris (et il y en a plus que ce que l'on pensait)
Se ronger les ongles peut-il déclencher une appendicite ?
Combien de temps peut-on vivre sans se laver ?
Movember : Comment se passe un toucher rectal ?
Movember : quelle est l'espérance de vie avec un cancer de la prostate ?