Le mouvement "Black Lives Matter" proposé pour le Nobel de la paix

·1 min de lecture

Le mouvement contre les inégalités raciales "Black Lives Matter", qui a été ravivé l'an dernier par la mort de l'Américain George Floyd, a été proposé pour le prix Nobel de la paix par un parlementaire norvégien. Fondé en 2013 aux Etats-Unis, le mouvement "est devenu l'un des plus puissants mouvements mondiaux de lutte contre l'injustice raciale", a déclaré samedi à l'AFP Petter Eide, député de la Gauche socialiste (SV). "Il a débuté il y a quelques années aux États-Unis [...] puis s'est étendu à de nombreux autres pays, renforçant la prise de conscience sur l'importance de la lutte contre l'injustice raciale", a-t-il poursuivi.

>> A LIRE AUSSIParis, Ottawa, Sydney... : le mouvement "Black Lives Matter" essaime à travers le monde

Après la mort de George Floyd, un Américain noir tué par un policier blanc en mai 2020 aux Etats-Unis lors d'une arrestation par la police, "Black Lives Matter" a interpellé de nombreuses institutions dans le monde pour réclamer du changement et une meilleure représentation. Selon Petter Eide, il "a ouvert le débat et [attiré] l'attention dans de nombreux pays".

De Assange à Trump, de nombreuses personnalités proposées

Des dizaines de milliers de personnes (parlementaires et ministres de tous les pays, anciens lauréats, certains professeurs d'université, etc.) sont habilitées à soumettre une candidature au Nobel de la paix. Les candidatures, qui doivent être envoyées avant la date-limite du 31 janvier, sont généralement tenues secrètes à moi...


Lire la suite sur Europe1