Mouvement anti-bassines : «Une stratégie de harcèlement permanent»