La moutarde va faire son retour plus vite que prévu dans les supermarchés

Pour remédier à la pénurie de moutarde, les cultivateurs bourguignons de graines ont décidé de doubler leur production.
Pour remédier à la pénurie de moutarde, les cultivateurs bourguignons de graines ont décidé de doubler leur production.

Alors que les pots de moutarde sont difficiles à trouver dans les supermarchés de l'Hexagone depuis plusieurs mois, il se pourrait qu'ils fassent leur retour plus vite que prévu dans les rayons.

Bonne nouvelle pour les amateurs de moutarde. Alors qu'il est très difficile de se procurer des pots de moutarde depuis le début de l'année en raison des conditions climatiques qui ont touché le Canada l'année dernière, cela va très prochainement changer.

Car oui, contrairement à ce que l'on pourrait penser, la France ne fait pas partie des grandes productrices de graines de moutarde, 80% de celles utilisées proviennent du Canada, premier exportateur mondial en la matière. À cause du dôme de chaleur qui a frappé l'Ouest du Canada, la récolte a été catastrophique avec une production qui a chuté de moitié sur la période 2021-2022.

Une hausse des prix inévitable

Mais cette année 2022 s'est montrée bien différente de l'autre côté de l'Atlantique. Pas moins de 115 000 tonnes de graines devraient sortir de terre avant la fin de l'année au Canada, ce qui devrait permettre aux pots de moutarde de faire leur grand retour dans les étals des supermarchés très prochainement. En revanche, la très forte demande créée par cette pénurie couplée à l'augmentation des frais de transport de marchandise devrait provoquer une hausse des prix des pots de moutarde.

De plus, cette pénurie ayant mis en avant la dépendance de la France envers le Canada concernant les stocks de pots de moutarde, les cultivateurs de graines bourguignons ont décidé de relocaliser leur production pour multiplier par 2,5 le nombre de graines plantées et produire plus que 20% de la matière première.

Un retour à la normale en 2023

"Il est donc très important de faire grossir ce pourcentage pour affronter les aléas climatiques qui sont différents d'un pays à l'autre", explique à l'AFP Luc Vandermaesen, président de l'Association moutarde de Bourgogne (AMB). La surface est passée de 4000 à un peu plus de 10 000 hectares et "le nombre de producteurs est passé de 160 à plus de 500", indique de son côté Jérôme Gervais, expert moutarde à la Chambre d'agriculture de Côte d'Or

Bonne nouvelle, la récolte française de cet été a été très bonne et a même dépassé "le rendement historique qu'on avait avant 2016", affirme à France 3 Fabrice Genin, agriculteur et président de l’association des producteurs de graines de moutarde en Bourgogne. "On devrait produire, en 2023, 15 000 tonnes", soit 40% des besoins des moutardiers. "On sera les deuxièmes producteurs de graines", se réjouit Jérôme Gervais. Grâce à la bonne récolte française de 2022, "les rayons vont donc se regarnir en octobre" puis "la pénurie va totalement disparaître début 2023", prévoit M. Vandermaesen, qui indique être "très confiant pour Noël".

VIDÉO - Pénurie de moutarde : les cultivateurs bourguignons ont trouvé la solution