Les moustiques tigres sont de retour : quelles maladies transmettent-ils ?

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Aedes aegypti or yellow fever mosquito sucking blood on skin,Macro close up show markings on its legs and a marking in the form of a lyre on the upper surface of its thorax (frank600 via Getty Images)
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

L'Agence régionale de santé d’Occitanie a lancé sa campagne de surveillance renforcée pour limiter le risque d’implantation de maladies transmises par le moustique tigre.

Avec l’arrivée des beaux jours et la hausse des températures, les moustiques tigres sont de sortie. Depuis le 1er mai, l'Agence régionale de santé (ARS) Occitanie a activé son dispositif de surveillance renforcée. L’objectif est de limiter sa propagation et d’éviter qu’il ne transmette des maladies dont il peut être le vecteur. En piquant une personne ou un animal infecté, le moustique tigre peut ingérer des parasites, virus ou bactéries contenus dans le sang. Après un délai d’incubation de quelques jours, il peut transmettre l’agent pathogène à une personne saine en le piquant.

Les principales maladies transmises par le moustique tigre

Chaque année, des voyageurs français infectés reviennent de pays où sévissent des maladies transmises par les moustiques tigres. Ceux de type Aedes albopictus ou Aedes aegypti peuvent véhiculer des virus comme ceux du chikungunya, de la dengue et de Zika. Ils sont également les principaux responsables des épidémies de dengue et de fièvre jaune. Certaines espèces de moustiques peuvent être vectrices du virus du Nil Occidental (West Nile virus), ou de parasites responsables du paludisme. À noter qu’il n’y a plus de transmission locale du paludisme en France, excepté à Mayotte et en Guyane.

Fin 2021, l’insecte était implanté dans 67 départements de métropole, mais aussi à La Réunion, à Mayotte, en Guadeloupe, en Martinique et en Guyane. Au total, 164 cas de dengue ont été importés en France métropolitaine, ainsi que trois cas de chikungunya. De plus, deux cas de dengue autochtones ont été déclarés.

VIDÉO - Moustiques, araignées, tiques : comment reconnaître les différentes piqûres d'insectes ?

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles