Les moustiques ont un talon d’Achille dans leurs gènes

Pour grandir et se développer, pour atteindre la maturité sexuelle, tous les insectes comptent sur une hormone stéroïde nommée l’ecdysone. Une « hormone de la mue » qui a besoin de protéines pour atteindre le cœur des cellules. Quatre protéines différentes ont été identifiées par les chercheurs. Mais une apparaît comme essentielle. Ça se passe comme ça chez tous les insectes. Sauf… chez le moustique, viennent de découvrir des chercheurs de l’université de Californie à Riverside (États-Unis).

Les stades de l’évolution d’un moustique. © Lewis Hun, Université de Californie à Riverside
Les stades de l’évolution d’un moustique. © Lewis Hun, Université de Californie à Riverside

Ce talon d’Achille inattendu, les entomologistes espèrent bien désormais l’exploiter pour lutter contre la prolifération des moustiques. Parce que les moustiques, faut-il le rappeler, non seulement dérangent nos nuits d’été, mais surtout, propagent des maladies graves telles que le Zika, la dengue, la fièvre jaune ou encore le chikungunya. Et dans un climat qui se réchauffe, de plus en plus de régions sont touchées.

Éliminer les moustiques en préservant les autres insectes

Les chercheurs ont déjà développé quelques moyens de lutte. Récemment, ils se sont mis à libérer des moustiques mâles stériles pour que leur accouplement avec des femelles présentes dans la nature ne donne pas de petits. Mais, « dans le contexte actuel, le problème des moustiques ne fait que s’aggraver », commente Naoki Yamanaka, entomologiste, dans un communiqué. « Dépendre d’un seul outil pour contrôler les populations serait de l’inconscience. »

Moustiques génétiquement modifiés : une nouvelle expérience en Floride

Ce que les chercheurs espèrent faire, ici, c’est développer des produits chimiques capables de bloquer de manière spécifique les trois transporteurs de l’ecdysone identifiés chez...

> Lire la suite sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles