Des moustiques OGM qui ne « voient » plus leurs proies !

·1 min de lecture

Imaginez que vous puissiez devenir invisible aux yeux des moustiques. Ces derniers passeraient autour de vous sans vous apercevoir, et deviendraient aussi inoffensifs qu’une mouche. C’est le petit miracle que viennent d’accomplir des chercheurs de l’université de Californie aux États-Unis : ils ont créé un moustique génétiquement modifié qui devient « aveugle » aux contrastes et donc incapable de repérer ses hôtes.

Les moustiques sont attirés par les couleurs sombres

À courte distance, les moustiques femelles détectent la présence d’un hôte essentiellement grâce aux odeurs corporelles. Certaines études ont également montré que les préférences des moustiques varient en fonction du groupe sanguin ou des bactéries de la peau. Mais avant cela, le moustique se fie à deux indices : le CO2 émis et les indices visuels. Plusieurs études ont ainsi montré que les moustiques Aedes aegypti sont particulièrement attirés par les personnes portant des vêtements foncés. « Même en l’absence d’humains, le CO2 stimule les moustiques à rechercher des images plus sombres, confirme Yinpeng Zhan, post-doctorat à l’université de Californie et principal auteur de l’étude récente parue dans Current Biology. C’est une fois que ces indices visuels l’ont amené à quelques centimètres de sa cible que le moustique va déterminer si cette dernière constitue un hôte potentiel ou pas grâce aux odeurs corporelles. »

Le moustique Aedes aegypti a besoin de deux indices concomitants pour repérer ses proies : une tache sombre et un flux de CO2. En l’absence de l’un ou de l’autre, il devient incapable de se diriger. © Yinpeng Zhan et al., Current Biology, 2021
Le moustique Aedes aegypti a besoin de deux indices concomitants pour repérer ses proies : une tache sombre et un flux de CO2. En l’absence de l’un ou de l’autre, il devient incapable de se diriger. © Yinpeng Zhan et al., Current Biology, 2021

Un moustique mutant indifférent aux contrastes

D’où une idée toute bête : rendre le moustique aveugle pour l’empêcher de repérer ses proies. En utilisant la technique CRISPR, les scientifiques ont éliminé deux protéines exprimées dans les yeux du moustique, appelées rhodopsine Op1 et rhodopsine Op2. Ils ont constaté que lorsqu’ils sont exposés à un flux...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles