Moustiques génétiquement modifiés : une nouvelle expérience en Floride

·2 min de lecture

Les moustiques se nourrissent du nectar des fleurs et des plantes mais la femelle a besoin des protéines contenues dans le sang pour permettre la maturation de ses œufs. Elle est donc la seule à posséder des pièces buccales permettant d’aspirer le sang d’un hôte.

Parmi les espèces piquant l’homme, Aedes aegypti est un moustique vivant dans des zones tempérées, tropicales et subtropicales. C’est aussi un vecteur de différentes maladies à virus comme la dengue, le Zika, le chikungunya et la fièvre jaune. Piquant le jour et s’adaptant très bien aux conditions urbaines, il représente une menace de santé publique d’autant que certaines arboviroses, comme la dengue, voient leur taux d’incidence augmenté de plus de huit fois depuis ces deux dernières décennies (OMS). Devant l’échec relatif des méthodes de lutte antivectorielle traditionnelles, de nouvelles mesures basées sur le génie génétique sont en cours de développement.

Le virus infecte le moustique et se place dans les glandes salivaires. © Franz, Alexander WE and all, Wikipédia Commons CC by 4.0
Le virus infecte le moustique et se place dans les glandes salivaires. © Franz, Alexander WE and all, Wikipédia Commons CC by 4.0

Des moustiques transgéniques pour diminuer la population des vecteurs

Ainsi, Oxitec Ltd, une entreprise basée au Royaume-Uni et spécialisée dans le développement de solutions biologiques contre les insectes vecteurs de maladies vient de réaliser une expérience s’appuyant sur le lâcher en plein air de moustiques Aedes aegypti génétiquement modifiés.

Dès 2013, Oxitec Ltd développe ces souches de moustiques porteurs d’un gène modifié, dit « autolimitant », qui empêche la femelle de survivre. Ainsi, les mâles libérés sur le terrain peuvent s’accoupler avec des femelles sauvages et donner une progéniture exclusivement mâle pouvant à son tour transmettre le gène limitant. Le principe est de réduire la population de moustiques.

Depuis avril 2021, les chercheurs de cette société ont placé des œufs de moustiques modifiés dans des propriétés de l’archipel des Keys, en Floride. Des pièges pour récolter les œufs et les adultes ont été...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles