Moustique tigre : « Vigilance rouge », lutte et protection... On vous dit tout sur l’Aedes albopictus

James Gathany, CDC / Wikipedia CC BY-SA

INSECTES - Alerte au moustique tigre ! La majorité des départements français sont en « vigilance rouge ». Qu’en disent vraiment les autorités sanitaires ?

Le thermomètre a fortement grimpé ces derniers jours. La France fait face à une vague de chaleur qui pourrait bien se poursuivre. Et avec ce coup de chaud, vole… le moustique tigre. Installé depuis de nombreuses années dans l’Océan Indien, à La Réunion, on l’entend de plus en plus en métropole depuis quelques années. Enfin, ce n’est pas son bruit qui inquiète (car il n’en fait pas trop), mais ce qu’il peut transmettre, rappelle le ministère de la Santé.

« De mai en novembre », cet insecte peut s’avérer être un vecteur « du chikungunya, de la dengue ou du zika ». Il est, en 2022, présent dans tous les départements d’Ile-de-France, notamment.

Les cartes de Vigilance moustiques irritent l’UFC Que Choisir

D’une taille inférieure à 0,5 cm, des ailes noires, un corps rayé blanc et noir très contrasté, davantage diurne que noctambule, l’Aedes albopictus (c’est son petit nom) est dans la place. Et ce n’est pas nouveau. L’association Vigilance moustiques diffuse ces jours-ci une nouvelle carte de « vigilance rouge », recouvrant une grande partie de la France. Si le « danger » est réel, l’UFC Que Choisir, l’association de défense des consommateurs, pointe régulièrement, néanmoins, le côté « inutilement alarmiste » de ces a(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Météo : Doit-on s'attendre à un été caniculaire, alors qu'une vague de chaleur touche la France ?
Pourquoi la lutte contre la prolifération du moustique-tigre est un « défi collectif »
Montpellier : Le largage par drones de mâles stériles, l’arme fatale contre le moustique tigre ?

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles