Moundir : ses aveux douloureux sur les difficultés de sa rééducation

·1 min de lecture

Il a cru qu'il n'allait pas s'en sortir. À la fin du mois de mars, Moundir, contaminé au variant britannique de la Covid-19, était hospitalisé. "Il reçoit tous les soins nécessaires pour le soigner contre la Covid. Il est sous oxygène. Il est très courageux, il revient de très très loin. Il ne lâche rien, c'est sa nature il ne lâchera jamais rien", indiquait sa femme Inès sur les réseaux sociaux, mardi 23 mars. Moundir a passé quatre jours en réanimation. Et il s'en est finalement sorti. "Je m'étais fait une raison à accepter ma mort après que mes poumons ont été touchés à 80% suite à la Covid-19", écrivait-il sur ses réseaux sociaux une fois rétabli, ajoutant : "Ce n'était pas mon heure de partir". S'il est désormais hors de danger, Moundir a beaucoup de séquelles de sa contamination et de son hospitalisation. Dimanche 4 avril, il a notamment dévoilé une photo de son bras couvert d'un énorme hématome : "Je n'oublierai jamais… Piqûre… Perfusion… Prélèvement…" Il a également révélé avoir perdu 18 kilos, dont 60% de masse musculaire. Le défi désormais : "réapprendre à marcher", "réapprendre à respirer", "réapprendre à se laver", "réapprendre à trouver le sommeil", a-t-il listé. Et il est plus que jamais déterminé. Mercredi 7 avril, sur Instagram, l'aventurier s'est confié sur sa rééducation.

"Aujourd'hui, exercice pour monter les escaliers et les descendre (10 marches)", a-t-il expliqué, ajoutant : "Dans mon état, c'est comme gravir l'Everest, le moindre effort prend des dimensions (...)

Lire la suite sur le site de Voici

VIDEO Thomas Dutronc : ses confidences touchantes sur sa relation pudique avec son père Jacques
Quotidien : Édouard Philippe pris d'un fou rire sur le plateau, les internautes hilares
VIDEO TPMP : les détails d'un serveur sur l'homme politique présent lors d'un dîner clandestin
VIDEO Anne-Elisabeth Lemoine : cette confidence qui a amusé les chroniqueurs de C à Vous
Pierre-Jean Chalençon : pourquoi considère-t-il Charles Trenet comme "l'homme de sa vie" ?