Mouche bleue : pourquoi y en a-t-il chez moi et comment s’en débarrasser ?

Il y a les mouches traditionnelles mais aussi d'autres, de couleur bleutée et beaucoup plus grosses que leurs congénères. Leur nom Calliphora vomitoria vient du grec "kalli" (beau) et "phoros" (porteur), en référence à sa couleur. Quant à "vomitoria", c'est un mot latin qui signifie vomissement, en référence aux matières putréfiées dont se nourrit l’animal.

Ces mouches bleues sont aussi parfois appelées mouches à viande car on les trouve souvent autour de la viande ou aussi des matières organiques en décomposition. Leur arrivée dans nos cuisines coïncide souvent avec l'arrivée des beaux jours. La plupart du temps elles entrent par hasard et si elles s'établir durablement, c'est qu’elles sont sans doute attirées par des matières en décomposition. Il faut alors réussir à identifier la source.

Restes de nourriture, fruits pourris ou déchets alimentaires... Mieux vaut éviter d'en avoir dans sa cuisine quand la chaleur commence à s'installer. Les litières doivent également être particulièrement propres pour éviter tout désagrément. Si vous en observez de plus en plus, il y a sans doute un nid. Il faut alors le trouver pour vous débarrasser des larves.

Si cette mouche peut vous déranger, elle a toutefois un intérêt dans la nature qu'elles contribuent à nettoyer en consommant les déchets des autres. Qu'il s'agisse de déjections animales ou des charognes, toute matière organique en décomposition leur permet de nourrir ses larves. "Elle servent de nourriture à de nombreuses espèces", souligne (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Quelles sont les espèces menacées d'extinction en 2024 ?
Quelle est la différence entre un lama et un alpaga ?
Comment distinguer un comportement de jeu d’un comportement agressif chez les chiens ?
Vacances à la plage : comment réagir en cas d’attaque de goéland ?
Comment passer le permis de détention de chien dangereux ?