MotoGP (Qatar): le coup de sang d’Aleix Espargaro qui frappe Morbidelli en pleine séance d’essais libres

Fin de saison sous haute tension en MotoGP. Alors que Francesco Bagnaia et Jorge Martin sont à la lutte pour le titre de champion du monde à deux courses de la fin, la nervosité a aussi gagné d’autres pilotes. C’est notamment le cas de l’Espagnol Aleix Espargaro. Sixième du championnat du monde, le pilote Aprilla a perdu ses nerfs samedi lors des essais libres 2 du Grand Prix du Qatar.

Une pénalité de six places sur la grille de départ et 10.000 euros d'amende

À l’origine de son courroux, la lenteur de Franco Morbidelli, responsable, selon lui, d’un changement de trajectoire et d’un léger accrochage entre les deux pilotes. Furieux, Espargaro a ensuite délibérément ralenti pour se mettre au même niveau que la Yamaha de l’Italien avant de "pourrir" son adversaire en faisant de grands gestes. Mais le sanguin pilote espagnol n’en est pas resté à des esclandres.

Il a aussi perdu son sang-froid et adressé une gifle sur le casque de Morbidelli. Un coup de sang qu’il va payer cher. Après enquête des commissaires de course, Aleix Espargaro écope de six places de pénalité sur la grille de départ du Grand Prix du Qatar de dimanche (départ à 18h). Il s’élancera de la 16e place. Le Catalan a également été sanctionné d’une amende de 10.000 euros.

Article original publié sur RMC Sport