MotoGP: L'erreur d'Aleix Espargaro fait le bonheur de Quartararo et Zarco

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Lors du Grand Prix de Catalogne, le pilote espagnol Aleix Espargaro a levé les bras trop tôt à l'approche de la fin de la course, perdant plusieurs places pour le plus grand plaisir des Français. (Photo: Capture d'écran Canal+)
Lors du Grand Prix de Catalogne, le pilote espagnol Aleix Espargaro a levé les bras trop tôt à l'approche de la fin de la course, perdant plusieurs places pour le plus grand plaisir des Français. (Photo: Capture d'écran Canal+)

Lors du Grand Prix de Catalogne, le pilote espagnol Aleix Espargaro a levé les bras trop tôt à l'approche de la fin de la course, perdant plusieurs places pour le plus grand plaisir des Français. (Photo: Capture d'écran Canal+)

SPORTS AUTOMOBILES - C’est une erreur qui pourrait en fin de compte lui coûter un titre mondial. Ce dimanche 5 juin avait lieu le Grand prix moto de Catalogne, neuvième étape (sur 20) de la saison de MotoGP. Une course remportée haut la main par le Français Fabio Quartararo, champion du monde en titre. Et ce succès est d’autant plus précieux après avoir vu de la bourde commise par son principal rival: Aleix Espargaro.

Avant la course de ce dimanche, les deux hommes n’avaient gagné qu’une seule course chacun cette année, en Argentine pour l’Espagnol et au Portugal pour le Français, et ils n’étaient séparés que par huit points au classement général. Mais après la victoire du Français, ce sont désormais 22 longueurs qui les séparent, soit quasiment une victoire (25 points).

Le résultat d’une erreur déroutante de la part du pilote Aprilia à l’entame du dernier tour, comme vous pouvez le voir dans la vidéo ci-dessous:

Alors que le pilote français se dirigeait tranquillement vers la victoire, son dauphin au général filait lui vers une deuxième place qui lui aurait permis de limiter la casse. Mais soudain, ce dernier s’est trouvé au ralenti, saluant la foule d’une main. Et alors que les commentateurs de Canal+, diffuseur de la compétition, croyaient dans un premier temps à un problème mécanique ou informatique sur la machine de l’Espagnol, il leur est finalement apparu que celui-ci s’était “seulement” trompé.

Les Français en sortent vainqueurs bien malgré eux

Croyant avoir franchi la ligne d’arrivée pour la dernière fois de la journée, Aleix Espargaro a ainsi réduit sa vitesse, prenant le temps de remercier les spectateurs de ce Grand prix disputé à domicile... Avant de réaliser son erreur et de repartir à toute vitesse pour essayer de retrouver sa position.

Mais c’était peine perdue: son compatriote Jorge Martin l’ayant doublé, l’autre Français Johann Zarco ravissant la troisième place et un autre Espagnol, Joan Mir, conservant une mince avance pour terminer en quatrième position. Bilan: neuf points de perdus dans la manœuvre pour Espargaro, un total qui pourrait lui manquer gravement en cas de fin de saison serrée.

De quoi justifier l’abattement total du pilote de 32 ans, auteur de sa meilleure saison cette année après n’avoir jamais fait mieux que 7e au classement général en fin d’année dans la catégorie reine. Tout l’inverse des Français Quartararo et Zarco (accessoirement 4e du général), ressortis bien malgré eux vainqueurs de la bourde mémorable de l’Espagnol.

Le coeur brisé pour Aleix Espargaro. Des larmes dans le box. On ne peut pas imaginer comment il se sent actuellement

À voir également sur le HuffPost: Il parcourt plus 13.000 kilomètres à moto pour lutter contre la polio

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

LIRE AUSSI:

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles