Motion de défiance contre la direction de 20 Minutes : "On va droit dans le mur"

·1 min de lecture

Les journalistes du quotidien gratuit ont voté ce vendredi 12 mars une motion de défiance contre la direction du journal, jugée incapable d'établir un plan de bataille cohérent pour traverser sans trop de casse la crise du coronavirus.

Peut-on vraiment se permettre de naviguer à vue en plein Covid-19 ? La rédaction de 20 Minutes répond non. Ce vendredi 12 mars, les journalistes du quotidien ont déposé une motion de défiance contre la direction du journal, jugée incapable d'établir un plan de bataille cohérent pour traverser sans trop de casse la crise du coronavirus."La direction se révèle dans l’incapacité de sortir d’une vision court-termiste, prenant des décisions de plus en plus erratiques, incohérentes et préjudiciables pour l’entreprise", affirme la motion de défiance du Comité social et économique de 20 Minutes, votée à 77 % par les 96 journalistes de la rédaction.A LIRE AUSSI : Des Guignols à Hanouna : comment Bolloré a équarri le Canal bobo pour en faire un Canal populoAvec la baisse de fréquentation des lieux de distribution habituels du quotidien gratuit (métro, gares...), les revenus publicitaires de 20 Minutes ont lourdement chuté, plaçant le titre dans une situation financière très délicate. Or, selon la rédaction, aucune stratégie digne de ce nom ne permet d'encaisser les coups. "Ce n'est pas l'éditorial qui est en cause, mais bien la gestion économique de 20 Minutes", assure-t-on en interne. Contacté par Marianne, Frédéric Daruty, président de 20...

Lire la suite sur Marianne

A lire aussi

20 départements sous "surveillance renforcée", pas de mesures immédiates : les annonces de Castex

"Un pull à 20 euros, c’est ce que je mange en une semaine" : ce que coûte le Covid aux Français

Pour écourter les réunions, le président des JO de Tokyo 2020 veut… limiter le nombre de femmes

L’immigration divisée par quatre en 2020, et après ?

Violences policières : 2020, l'année d'un basculement ?