Motion de censure: Véran pointe "trois échecs consécutifs pour Mélenchon" après son rejet

Olivier Véran, porte-parole du gouvernement, le 11 juillet 2022 à l'Assemblée nationale  - BFMTV
Olivier Véran, porte-parole du gouvernement, le 11 juillet 2022 à l'Assemblée nationale - BFMTV

"Ce qui ce soir est conforté est le travail parlementaire, il va pouvoir reprendre, continuer, encore une fois au service des Français." Quelques minutes après l'annonce du rejet par l'Assemblée nationale ce lundi de la motion de censure de l'alliance de gauche Nupes contre le gouvernement, qui n'a été approuvée que par 146 députés, le porte-parole du gouvernement a montré les crocs. Olivier Véran a attaqué frontalement la France insoumise et son leader, Jean-Luc Mélenchon.

"Il y a eu trois échecs consécutifs pour Jean-Luc Mélenchon, le premier lors des élections présidentielles, le second lors des élections législatives, et désormais cette forme de scrutin interne où il n’a pas réussi à réunir ne serait-ce que le nombre de députés que comporte l’intergroupe de la Nupes", a-t-il dit.

"Consensus au service des Français"

Selon lui, l'urgence est désormais de se mettre au travail. "C’est une demi-journée qui n’a pas été consacrée au débat parlementaire à l’heure où les français nous demandent d’agir", assure-t-il, ajoutant que les travaux parlementaires allaient reprendre dès ce soir "en commission sur le projet de loi pouvoir d'achat."

Selon lui, l'objectif du gouvernement est toujours de "tendre la main pour trouver des consensus au service des Français."

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles