Moteurs trafiqués : des irrégularités pointées chez Renault

image

Le logo du constructeur français Renault - AFP

Après le scandale Volkswagen portant sur les moteurs diesel truqués, l’enquête allemande révèle que certains véhicules du constructeur français Renault présentaient des irrégularités.

Les autorités allemandes continuent leur enquête après le scandale des moteurs truqués chez Volkswagen. Une source interne au gouvernement allemand dévoile désormais que certains véhicules du constructeur français Renault présenteraient, eux aussi, des irrégularités.

Rappel de véhicules

Interrogé par l’AFP, l’entreprise n’a pas souhaité commenter cette information. Toujours selon la même source, les marques allemandes Audi, Opel, Mercedes, Porsche et Volkswagen vont être contraintes à rappeler quelque 630.000 voitures en Europe à cause des irrégularités au niveau des émissions de gaz polluants.

Renault dans la tourmente

Cela fait plusieurs mois désormais que Renault se trouve dans le viseur des autorités, notamment après le rappel de près de 16.000 véhicules équipés de moteurs diesel, en janvier dernier. Des tests avaient en effet démontré que ces voitures dépassaient les normes mises en place pour le C02 mais aussi les oxydes d’azote.

Le ministère des Transports allemand devrait présenter les résultats de cette enquête dans l’après-midi.