Un moteur solaire qui fonctionne sans électronique ni batterie

Futura avec l'AFP-Relaxnews

L'objet ressemble à une soucoupe volante de 70 cm de diamètre, dont l'axe se met à tourner quand on l'expose au soleil : la start-up Saurea, dans l'Yonne, commercialise un moteur photovoltaïque sans électronique conçu pour fonctionner 20 ans sans maintenance, adapté notamment au pompage d'eau en site isolé. « C'est une nouvelle famille de moteurs électriques », fait valoir Gilles Coty, le directeur technique, ajoutant que la particularité de ces appareils est de n'avoir « pas du tout d'électronique », et pas non plus de batterie, balai ou aimant.

Le moteur solaire expliqué par Gilles Coty, directeur technique de la start-up Saurea. © Saurea

Un moteur solaire dépourvu d'électronique

Ces composants, que l'on retrouve dans les moteurs électriques classiques, « supportent mal les conditions climatiques sévères » et sont à l'origine de pannes, poursuit M. Coty. Leur absence dans le moteur inventé par Saurea explique sa fiabilité, selon lui. À la place, pour alimenter successivement les phases du moteur et le faire tourner, un simple disque évidé par endroits tourne avec l'axe au-dessus de l'appareil, couvrant et découvrant alternativement les cellules photovoltaïques.

L'idée première est de « motoriser des pompes manuelles existantes » pour la consommation humaine ou l'irrigation, en particulier dans des « sites isolés énergétiquement », explique Isabelle Gallet-Coty, présidente de l'entreprise.

Dans l'atelier, situé dans une pépinière d'entreprises d'Auxerre, un moteur est d'ailleurs en partance pour la Zambie, où il sera installé sur un démonstrateur de pompe dans un centre construit par une communauté religieuse. Quatre appareils ont aussi été vendus à un fabricant de pompes d'Avignon, qui travaille à adapter le moteur à ses propres pompes manuelles développées « pour l'Afrique, où certaines zones n'ont pas de courant ».

Le moteur photovoltaïque sans électronique conçu par la start-up Saurea (à Auxerre) est destiné à plusieurs applications : le secteur aéraulique,...

> Lire la suite sur Futura