Moteur 1.2 TCe : Renault menacé d'une action en justice par 1 000 clients

Moteur 1.2 TCe : Renault menacé d'une action en justice par 1 000 clients
![CDATA[]]

On pourrait l'appeler le moteur de la discorde. Le 1.2 TCe quatre cylindre essence 1,2 litre, a équipé de nombreuses Renault, Dacia, et même des Mercedes entre 2012 et 2018. Malheureusement, d'importants problèmes de conception grèvent largement sa fiabilité. Pire : dans des documents internes, Renault admet le problème, mais refuse le rappel, voire parfois une prise en charge. Un collectif de consommateurs, qui rassemblent un gros millier de ceux touchés par le soucis de ce moteur, lance aujourd'hui un ultimatum au Losange. Sans "résolution à l'amiable" avant le 5 juin prochain, une action collective sera lancée en justice.

"Sans réponse (de Renault) avant le 5 juin", l'avocat de l'association menace Renault d'une "guérilla procédurale, qui mettra en avant les contradictions du groupe" pour viser "à l'obtention de condamnations civiles et pénales"

1.2 TCe : une surconsommation d'huile qui entraine de graves problèmes

Pourquoi autant de discorde autour de ce moteur 1.2 TCe ? Plusieurs problèmes techniques le touchent. Il y a d'abord une importante surconsommation d'huile (autour de 0,5 L tous les 1000 km), liée à un défaut sur les segments des pistons. Dans les pires cas, ce souci peut entrainer une casse moteur entre 50 000 et 100 000 km. Quelques mesures ont été prises depuis par Renault, mais la surconsommation serait toujours de l'ordre de 0,3 L/100 km même sur les moteurs modifiés. Un niveau d'huile trop bas, à cause de la surconsommation, peut alors entrainer d'autres problèmes. La chaîne de distribution peut se détendre sous les 100 000 km. Enfin, les soupapes d'échappement peuvent tout simplement...Lire la suite sur Autoplus

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles