Avec le mot "soutien-gorge", la langue des signes et le jeu du téléphone arabe, il a rendu sa classe hilare

Annabel Benhaiem

HANDICAP - Il voulait mettre une bonne ambiance dans l'amphithéâtre de l'université de Strasbourg. Mission réussie. Albert Tabaot, professeur de langue des signes française depuis 2004, a constaté ce que le jeu dit du "téléphone arabe" pouvait donner dans son langage.

Jeudi 1er février, ses étudiants en psychologie se sont alignés devant lui en lui tournant le dos. Il a alors tapé sur l'épaule de celle qui était le plus près de lui, et a mimé le mot "soutien-gorge". Attention, il n'a pas réellement "signé" le mot, il l'a exagéré, avec moult détails très drôles.

Comment passer de "soutien-gorge" à "seins"

L'étudiante s'est ensuite tournée vers sa collègue, lui a tapé sur l'épaule et a essayé de reproduire le mime. Ainsi de suite, jusqu'à ce qu'on arrive à la fin de la file, et que le mot "soutien-gorge" soit devenu un bombage de torse désopilant.

Le mot "soutien-gorge" doit être signé de cette manière-là. Depuis, la vidéo publiée samedi 3 février a été vue plus de 325.000 fois. Albert Tabaot est ravi de ce succès, lui qui milite depuis des années pour que la langue des signes s'inscrive dans le paysage français, comme il le souligne au HuffPost.

Militant

Chaque mardi et jeudi soirs, depuis 2004, le militant dispense ses cours à 60 à 80 étudiants triés en fonction de leur motivation. "Le jeudi, j'enseigne à des élèves de psychologie, et le mardi, c'est en accès libre à ceux qui étudient d'autres matières", explique le professeur.

D'autres universités en France dispensent l'apprentissage de la langue des signes. C'est une belle revanche pour le monde des sourds, puisque ce langage a été interdit d'enseignement de 1880 à 1977. Rappelons tout de même que les avis divergent dans le monde des sourds au sujet de la langue des signes, parfois perçue comme insuffisante à l'intégration sociale.

Le succès de cette vidéo a donné des idées à d'autres personnes sourdes. Un ami mexicain d'Albert Tabaot, Eddy Pacheco, a voulu reproduire l'effet "téléphone arabe" sur le...

Retrouvez cet article sur le Huffington Post



En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages