Mosquée de Strasbourg : l'association turque Millî Görüs a "retiré" sa demande de subvention polémique

·1 min de lecture

Retrait de la demande de subvention pour la mosquée de Strasbourg. L'association CIMG Est, affiliée à la fédération turcophone Millî Görüs, a "retiré" sa demande de subvention pour la construction de la mosquée de Strasbourg, qui avait suscité une polémique. C'est ce qu'a annoncé la maire de la ville, l'écologiste Jeanne Barseghian, dans une lettre ouverte publiée vendredi dans Les Dernières Nouvelles d'Alsace. "Les porteurs du projet ont constaté le besoin de consolider leur plan de financement et ont donc retiré le 15 avril leur demande de subvention, écrit-elle. Je prends acte de ce retrait et la Ville ne versera donc pas en l'état de subvention pour la poursuite de la construction de la mosquée."

Retour sur la controverse. Approuvé par les pouvoirs publics en 2014, le projet porté par l'organisation turque Millî Görüs consiste à transformer la mosquée Eyyub Sultan en une vaste construction d'inspiration ottomane. Les travaux ont débuté en octobre 2017 en présence du vice Premier ministre turc, mais aussi du maire de Strasbourg de l'époque Roland Ries (ancien socialiste devenu soutien d'Emmanuel Macron), du préfet et d'autres élus, avant d'être interrompus.

Lire aussi - A Strasbourg, le pouvoir d'Erdogan tisse sa toile

En début d'année, l'association a déposé une demande de subvention, accordée par la nouvelle municipalité strasbourgeoise lors du conseil municipal du 22 mars. Sur un budget total de 32 millions d'euros, 2,56 millions étaient apportés par la Ville, suscitant...


Lire la suite sur LeJDD