Mosquée de Strasbourg: EELV va déposer plainte contre Darmanin et Schiappa pour diffamation

·2 min de lecture

La polémique autour du financement d'une mosquée par la mairie écologiste de Strasbourg prend un tour judiciaire : Europe Ecologie Les Verts (EELV) a annoncé samedi 27 mars son intention de porter plainte pour diffamation contre le ministre français de l'Intérieur Gérald Darmanin et sa ministre déléguée Marlène Schiappa. Celle-ci avait notamment accusé les mairies écologistes de « flirter de plus en plus dangereusement avec les thèses de l'islamisme radical ».

Il n’est plus question pour Europe Écologie-Les Verts (EELV) de laisser passer des accusations que le parti juge au mieux injustes, au pire diffamatoires : faute d'avoir obtenu des excuses, c'est donc devant la justice que le parti va s'expliquer avec Gérald Darmanin et Marlène Schiappa.

« Cela fait déjà plusieurs semaines, ce sont les mêmes personnes au sein du gouvernement qui s’acharnent contre les écologistes, explique Sandra Regol, porte-parole du mouvement. C’était déjà le cas il y a quelques jours lors de l’affaire des repas donnés dans les cantines de Lyon, c’est aujourd’hui le cas avec une délibération à Strasbourg. À chaque fois, la stratégie est la même : essayer de développer une petite musique qui dirait que nous sommes dangereux. Mais la blague a assez duré. »

Une décision motivée également par les menaces de mort qu'auraient reçues la maire de Strasbourg, Jeanne Barseghian. Une preuve pour EELV que le cadre du débat démocratique a été franchi par certains membres du gouvernement, alors même que le pays fait face à d'autres urgences

« S’ils pouvaient agir un peu plus réellement sur le terrain, pour lutter contre la pandémie, peut-être qu’ils auraient un peu moins de temps pour chercher noises aux écologistes », poursuit Sandra Regol.

Les écologistes estiment par ailleurs que leurs bons scores aux dernières élections municipales et européennes ne sont pas étrangers aux attaques venues du gouvernement … Et cela à moins d'un an de la présidentielle.

À lire aussi : Polémique autour du financement de la future plus grande mosquée d’Europe à Strasbourg