La mosquée de Beauvais officiellement fermée pour six mois

·1 min de lecture

La préfecture de l’Oise a ordonné la fermeture de la grande mosquée de Beauvais pour six mois, notamment en raison de prêches "incitant à la haine », "à la violence" et" faisant l’apologie du djihad", a-t-elle annoncé ce mardi.

Valorisation du djihad

"La préfète de l’Oise a pris un arrêté lundi portant sur la fermeture de la grande mosquée de Beauvais pour une durée de six mois. Cet arrêté est exécutoire au bout de quarante-huit heures", a précisé la préfecture. Ce lieu de culte accueille quelque quatre cents fidèles. Selon la préfecture, les prêches de l'imam de la mosquée valorisent le djihad en tant que devoir et en glorifient les combattants qu'ils qualifient de héros au service de la protection de la religion musulmane qui serait menacée par les sociétés occidentales. L'imam appellerait aussi à la haine, à la discrimination des juifs, des chrétiens et des homosexuels.

Un recours devant le tribunal administratif

Il est aussi reproché aux dirigeants de la mosquée de ne pas avoir condamné ces propos diffusés sur les réseaux sociaux. L'Association qui gère le lieu de culte a assuré avoir suspendu cet imam qui intervenait bénévolement et avoir toujours combattu le terrorisme.

>> Retrouvez Europe soir en replay et en podcast ici

 

Samim Bolaky, l’avocat de l’association Espoir et fraternité, qui gère cette mosquée, a annoncé à l’AFP qu’il avait saisi le tribunal administratif d’Amiens d’un référé-liberté contre cette décision. Une audience doit avoir lieu dans les quarante-...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles