Moselle : L’aide-soignante suspectée de la mort d’une octogénaire dans un Ehpad avoue les faits

enquête - La suspecte a avoué. Née en 1977, elle qui travaillait au sein de l’établissement, a avoué ce jeudi être à l’origine de la mort d’une résidente dont elle a volé les bijoux

L’enquête ouverte par le parquet de Thionville lundi pour « vol ayant entraîné la mort » au lendemain de la découverte du corps d’une résidente d’une maison de retraite, semble connaître son dénouement. L’aide-soignante placée en garde à vue mardi, soit trois jours après la découverte du corps dans cet Ehpad de Yutz (Moselle), soupçonnée du meurtre d’une octogénaire, a avoué ce jeudi être à l’origine de la mort de cette résidente dont elle a volé les bijoux, vient d’indiquer ce jeudi le procureur de la République de Metz Yves Badorc. Cette femme née en 1977 « est en cours de présentation à une juge d’instruction », a-t-il déclaré.

Une information judiciaire pour « meurtre ayant pour objet la préparation d’un délit ou l’impunité de son auteur et vol sur personne vulnérable » avait été ouverte après la découverte dimanche du corps dans une maison de retraite à Thionville, a-t-il précisé.

L’aide-soignante en question est née en 1977 et « travaillait au sein de l’établissement », a précisé le procureur Yves Badorc. Le parquet de Thionville, initialement saisi de l’affaire, « s’est dessaisi au profit du parquet de Metz », a-t-il encore indiqué.

Pour des bijoux

Pour rappel, dimanche vers quatre heures d(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Le secteur de l’accompagnement et du social sous tension
En France, les centenaires sont 30 fois plus nombreux qu’en 1970
Corse : Le diacre soupçonné d’avoir tenu une maison de retraite illégale est mis en examen