Moscou relance l’université Patrice Lumumba pour retrouver son influence en Afrique

franceinfo Afrique avec agences

Distancé par la Chine et les Occidentaux, Moscou opère un retour remarqué sur le continent africain. Au cœur de cette stratégie d’influence, l'Université moscovite d'amitié entre les peuples, qui a longtemps formé des élites africaines. Cette université, appelée à l'époque soviétique (de1961 à 1992) université Patrice Lumumba, du nom du héros indépendantiste congolais assassiné, était une pierre angulaire du soft power de l'URSS.

Accroître l’influence de l'URSS

L'université Patrice Lumumba avait fait les beaux jours de la politique "internationaliste" de l'URSS dans le tiers monde. Construite au plus fort de la décolonisation africaine et des tentatives de récupération des pays non-alignés par Moscou, elle a perdu sa raison d'être en 1991 avec la chute du communisme et l'implosion de l'URSS.

En pleine Guerre froide, c'est elle qui a formé des générations d’ingénieurs, de médecins et de dirigeants africains. Parmi les plus connus, les présidents sud-africain Thabo Mbecki, nigérian Olusegun Obasanjo, angolais Eduardo Dos Santos et son successeur Joao Lourenço, namibien Sam Nujoma et bien d’autres. Une stratégie d'influence en pleine décolonisation.

Après la chute de l'Union soviétique et la crise économique qui a suivi, ce haut lieu de l'éducation n'intéressait plus grand monde, faisant d'avantage les gros (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi