A Moscou, les manifestants risquent tout pour protester contre Poutine

Manifester au risque d’être emprisonné. Au moins 1337 personnes ont été arrêtées à travers la Russie mercredi durant des rassemblements organisés pour protester contre Vladimir Poutine et la guerre en Ukraine. Le président russe avait annoncé quelques heures plus tôt une mobilisation partielle des civils pour aller combattre sur le terrain. France 24, qui cite le groupe de surveillance OVD-Info, indique que les manifestants ont été interpellés sur 38 sites différents suite au discours de Vladimir Poutine. À lire aussi Poutine : la Russie "pas pressée" de terminer sa campagne militaire en Ukraine Des journalistes de l'AFP présents dans le centre de Moscou, ont déclaré qu'au moins 50 personnes avaient été arrêtées par la police portant des tenues anti-émeute dans une principale rue commerçante. «J'estime nécessaire de soutenir la proposition (du ministère de la Défense) de mobilisation partielle des citoyens en réserve, ceux qui ont déjà servi (...) et qui ont une expérience per