Guerre en Ukraine : la Russie poursuit son avancée dans la région de Kharkiv

L'armée ukrainienne a reconnu lundi "des succès tactiques" de la Russie dans la région de Kharkiv, où Moscou a revendiqué la prise de localités supplémentaires près de la frontière. Son offensive lancée vendredi a entraîné l'évacuation de milliers de civils.

Une trentaine de villages du nord-est de l'Ukraine sont sous le feu, lundi 13 mai, de la Russie, qui poursuit sa nouvelle offensive dans la région de Kharkiv, occupant des dizaines de kilomètres carrés de territoire en quelques jours.

"Plus de 30 localités de la région de Kharkiv ont été touchées par des tirs d'artillerie et de mortier ennemis", a indiqué sur les réseaux sociaux le gouverneur régional, Oleg Synegoubov. Il précise que 5 762 habitants au total ont été évacués de ces zones depuis le début des combats.

Les forces russes ont franchi la frontière depuis vendredi pour mener une offensive dans les directions de Lyptsi et Vovtchansk, deux localités situées respectivement à une vingtaine et une cinquantaine de kilomètres au nord-est de Kharkiv, la deuxième ville du pays.

"Actuellement, l'ennemi enregistre des succès tactiques", a reconnu tôt lundi l'état-major ukrainien dans un communiqué sur Facebook. Moscou a mobilisé "jusqu'à cinq bataillons", selon Kiev.

Selon la chaîne Telegram DeepState, proche de l'armée ukrainienne, les Russes sont parvenus à occuper une bande d'environ 70 km2 dans la région de Lyptsi et une autre de 34 km2 vers Vovtchansk.

Avec AFP


Lire la suite sur FRANCE 24

Lire aussi:
En Russie, Vladimir Poutine limoge le ministre de la Défense Sergueï Choïgou
Guerre en Ukraine : plus de 4 000 personnes évacuées dans la région de Kharkiv
Ukraine : des "combats intenses sur toute la ligne de front" près de Kharkiv, selon Zelensky