Moscou au ralenti à cause de la neige et du froid

·1 min de lecture
MOSCOU AU RALENTI À CAUSE DE LA NEIGE ET DU FROID

MOSCOU (Reuters) - De très importantes chutes de neige, des vents violents et des températures avoisinant -15 degrés Celsius perturbent les transports et compliquent les déplacements des habitants samedi à Moscou, une ville pourtant habituée aux hivers rigoureux.

Les chutes de neige, qui ont commencé jeudi soir, devraient se poursuivre jusqu'à dimanche et les services d'urgence ont recommandé à la population de rester à l'écart des arbres, les rafales de vent risquant d'atteindre 65 km/h.

"C'est une vraie tempête de neige, un Armageddon de neige, une apocalypse de neige. Il ne s'agit pas d'un exercice d'alerte: c'est une alerte réelle", a dit Evgueni Tichkovets, du service de prévisions météorologiques Fobos, interrogé par l'agence de presse RIA.

Samedi matin, la couche de neige dans la capitale russe atteignait 56 centimètres, a précisé Fobos, non loin du record de 60 cm enregistré pour un 13 février.

Vendredi, les chutes de neige ont été les plus importantes enregistrées un 12 février, égalant le niveau mesuré en 1973, ont précisé les agences de presse russe en citant les services météorologiques nationaux.

De nombreux vols ont été retardés dans les aéroports de Moscou et le trafic routier était encombré samedi, ce qui inhabituel le week-end dans cette mégalopole de plus de 12 millions de personne.

La mairie a fait savoir qu'environ 60.000 personnes travaillaient à dégager les rues.

(Lev Sergeev et Aleksander Reshetnikov, version française Marc Angrand)