Moscou annonce la mort du chef rebelle islamiste du Nord-Caucase

MOSCOU (Reuters) - Le chef de la rébellion islamiste du Nord-Caucase, Aliaskhab Kebekov, a été tué par les forces spéciales lors d'une opération au Daghestan, annonce lundi le comité antiterroriste russe.

Quatre autres personnes ont été tuées dimanche dans ce raid qui visait une maison de la périphérie de Bouinaksk.

Le comité a diffusé des images montrant le bâtiment exploser puis une fusillade suivie d'autres déflagrations. Les dernières images montrent la maison en ruines.

Le site Kavkav Centre, proche des islamistes du Caucase, a confirmé que Kebekov, également connu sous le nom d'Ali Abou Moukhammad, était "mort en martyr" dans une "bataille inégale" avec les forces russes.

Né en 1972, Aliaskhab Kebekov avait succédé l'an dernier à Dokou Oumarov à la tête du groupe "Emirat du Caucase".

Oumarov, tué en mars 2014 par les forces de sécurité, avait réussi en 2007 à réunir sous sa coupe des milices éparses de Tchétchénie, du Daghestan et d'autres républiques à majorité musulmane du sud de la Russie.

L'Emirat du Caucase est classé comme organisation terroriste par les Etats-Unis et tenu pour responsable des attentats suicide qui ont fait 40 morts en 2010 dans le métro de Moscou et 37 morts en 2011 dans un aéroport de la capitale russe.

(Gabriela Baczynska, Jean-Stéphane Brosse pour le service français)

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages