Morts sur le Pont-Neuf: le syndicat Alliance dénonce la mise en examen du policier tireur

Investigation des officiers de police auprès du corps de l'une des deux personnes tuées par la police à Paris le 25 avril sur le Pont Neuf
 - Ludovic MARIN © 2019 AFP
Investigation des officiers de police auprès du corps de l'une des deux personnes tuées par la police à Paris le 25 avril sur le Pont Neuf - Ludovic MARIN © 2019 AFP

"Une décision inadmissible". Le syndicat Alliance a réagi ce mercredi soir à la mise en examen pour homicide volontaire du policier qui a ouvert le feu sur le Pont-Neuf, à Paris, dimanche faisant deux morts et un blessé.

"A ce stade de nos informations, Alliance ne peut accepter que notre collègue soit la victime du système judiciaire qui continue à rester l'ombre de lui-même", dénonce le syndicat dans un tract appelant à un rassemblement lundi prochain à midi, en face du tribunal de Paris.

Selon le syndicat policier, "la loi sécurité publique (usage des armes) doit s'appliquer" quand "un véhicule fonce délibérément sur nos collègues". "Penser le contraire, c'est encore remettre en cause notre institution et ses policiers", ajoute le syndicat.

Plusieurs tirs

Dimanche soir, ce policier mis en examen a voulu contrôler avec les autres agents de sa patrouille une voiture garée à contresens, feux de détresse allumée, quai des Orfèvres sur l'Île de la Cité. Alors que les policiers s'approchaient de l'avant du véhicule, la voiture a démarré et aurait "foncé vers un des fonctionnaires qui s'est écarté pour l'éviter", selon la version des fonctionnaires de police.

Le policier mis en cause aurait alors ouvert le feu sur le véhicule qui prenait la direction du Pont-Neuf, où il a terminé sa course après être monté sur un terre-plein. Une dizaine de cartouches ont été tirées, selon les premiers éléments de l'enquête, dont "cinq ou six impacts ayant atteint les individus".

876450610001_6305280602112

Le conducteur de la voiture, âgé de 25 ans, a été retrouvé inerte au volant, et son passager de 35 ans, allongé sur le sol à droite de la voiture. Tous deux sont morts sur place malgré les soins prodigués par les secours. Selon une source proche du dossier, ils étaient "défavorablement connus, entre autres pour stupéfiants".

Le passager arrière, âgé de 42 ans et inconnu des services de police, avait été blessé au bras et hospitalisé. Il a depuis été entendu, selon une source proche de l'enquête.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles