Morts sur le Pont-Neuf : des rassemblements syndicaux prévus contre la mise en examen du policier

© DENIS CHARLET / AFP

Plusieurs rassemblements devant des tribunaux et des commissariats sont prévus ce lundi en France à l'appel de syndicats de police pour protester contre la mise en examen pour "homicide volontaire" du policier qui a tué deux hommes qui auraient forcé un contrôle sur le Pont-Neuf à Paris. Au total, des policiers devraient être mobilisées dans une quarantaine de villes, de Lille à Marseille en passant par Bordeaux et Strasbourg, annonce le syndicat de gardiens de la paix Alliance, à l'initiative de l'appel auquel se sont joints le syndicat d'officiers Synergie et l'Unsa-Police.

LIRE AUSSI - Paris : ce que l'on sait de la mort de deux hommes après un refus d'obtempérer

Le plus gros rassemblement devrait se tenir à 12 heures à Paris, sur la place Saint-Michel, située à quelques centaines de mètres de l'ancien Palais de justice et du Pont-Neuf. C'est à cet endroit, le 24 avril dernier, qu'un policier armé d'un fusil d'assaut a ouvert le feu sur le conducteur d'une voiture et son passager, âgés de 25 et 31 ans, qui auraient tenté de se soustraire à un contrôle. Ils sont décédés sur place et un troisième homme a été blessé.

Une "décision inadmissible"

A l'issue de 48 heures de garde à vue, le gardien de la paix, âgé de 24 ans, a été mis en examen pour "homicide volontaire" concernant le conducteur, "violences volontaires par personne dépositaire de l'autorité publique ayant entraîné la mort sans intention de la donner" s'agissant du passager avant et pour "violences volontai...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles