Morts sur le Pont-Neuf : ouverture de deux enquêtes, le policier tireur entendu par l'IGPN

·2 min de lecture
REUTERS/Christian Hartmann

Le policier qui a tué dimanche soir deux occupants d'une voiture soupçonnée d'avoir forcé un contrôle près du Pont-Neuf à Paris, a été entendu par l'IGPN et deux enquêtes ont été ouvertes, selon une source policière et le parquet.

Un tireur, deux morts et des questions: le policier qui a tué dimanche soir deux occupants d'une voiture soupçonnée d'avoir forcé un contrôle près du Pont-Neuf à Paris , a été entendu par l'IGPN et deux enquêtes ont été ouvertes, selon une source policière et le parquet. Selon le compte-rendu d'intervention de la police consulté par l'AFP, dimanche peu avant minuit, une patrouille de cinq policiers s'est dirigée vers une voiture garée en contresens, feux de détresse allumés, quai des Orfèvres sur l'île de la Cité, afin de le contrôler. Alors que les policiers s'approchaient de l'avant de la voiture, celle-ci a démarré et "foncé vers un des fonctionnaires qui s'est écarté pour l'éviter", toujours selon ce rapport.

"Le seul" policier armé d'un fusil d'assaut a alors ouvert le feu sur le véhicule qui prenait la direction du Pont-Neuf où il a terminé sa course après être monté sur un terre-plein. Selon les premiers éléments de l'enquête, une dizaine de cartouches ont été tirées dont "cinq ou six impacts ayant atteint les individus". Le conducteur âgé de 25 ans, retrouvé inerte au volant, et son passager avant, 31 ans, découvert allongé sur le sol à droite de la voiture, sont décédés sur place malgré les soins prodigués par les services de secours. "Un homme de 42 ans, passager arrière du véhicule, a quant à lui été blessé sans que son pronostic vital ait été engagé", a indiqué le parquet de Paris. Il est inconnu des services de police, selon une source policière. "Le policier susceptible d'être l'auteur des coups de feu a fait l'objet, après sa sortie de l'hôpital, d'une première audition par l'IGPN" à l'aube, a précisé le parquet.

Investigations techniques et scientifiques

Le parquet de Paris a ouvert deux enquêtes. La(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles