Mots interdits par le Scrabble : les joueurs en colère

Mots interdits par le Scrabble : les joueurs en colère (lepoint.fr)

La société Mattel a dévoilé une liste de 400 mots prohibés en compétition. Les joueurs dénoncent une décision « incongrue », selon « Le Figaro ».

Le petit monde du Scrabble s'insurge contre la société éditrice du jeu. Mattel, le géant du jeu et du divertissement, a pris la décision radicale de supprimer 400 mots de la liste officielle des mots autorisés dans la version anglophone du jeu, comme le rapportent nos confrères du Figaro, provoquant notamment la colère des membres de la scène compétitive.

Il s'agit pour le Scrabble de s'adapter à l'air du temps en se montrant plus « inclusif », selon la société Mattel. Ainsi sont désormais bannies les insultes raciales, homophobes ou envers les personnes âgées. Globalement, une longue série de termes considérés comme « offensants » ne seront plus acceptés en compétition, dans les règles officielles.

Des mots interdits à tort ?

Mais la communauté des joueurs s'étonne de la présence étrange de certains mots au sein de cette liste. Le quotidien prend notamment l'exemple du terme « jésuitique », qui désigne ce qui se rapporte à l'ordre religieux des Jésuites. Si le mot « jésuitique » est généralement utilisé de manière péjorative pour évoquer quelque chose de dissimulé, d'hypocrite, il représentait tout de même un potentiel coup à 200 points.

À LIRE AUSSIAsmodee, le roi français des jeux de société

Selon l'éditorialiste Jonathan Maitland, cité par Le Figaro, le changement est qualifié d' « incongru » et d' « insignifiant » par la communauté du Scrabble. Car, estime-t-on, s'il est évidemment préférable d'éviter d'employer certains mots, leur existence est un fait [...]

Lire la suite

VIDÉO - Londres : un speed dating sous forme de Scrabble coquin

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles