Mortaza Behboudi Afghanistan

Libération.fr

C’est à Wardak, à une heure de route de la capitale Kaboul, que Mortaza Behboudi a vu le jour, il y a vingt-deux ans. A l’âge de 2 ans, ses parents quittent l’Afghanistan, direction l’Iran voisin. Mortaza ne rentre au pays qu’une quinzaine d’années plus tard, seul, pour étudier les sciences politiques à l’université. Parallèlement, il se lance dans le journalisme. En 2015, il décide de fuir l’Afghanistan «en raison de la situation politique et des talibans». Quelques mois après son arrivée en France, il obtient le statut de réfugié. Il étudie aujourd’hui les relations internationales à la Sorbonne et souhaiterait, à l’avenir, «continuer à exercer [son] métier, journaliste».

Retrouvez cet article sur Liberation.fr

Adjim Danngar Tchad
Rooh Shahsavar Iran
Arman Tajiki Afghanistan
Carlos Arbeláez Colombie
«Dès qu’une parcelle se libère, on est cinq dessus»

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages