Mortalité : une hausse de 9% en 2020

Si l'on compare la courbe des décès de 2019 à celle de 2020, les effets de la première vague de l'épidémie de Covid-19 sont bien visibles, puis les effets de la seconde. "La différence entre ces deux courbes, c'est 55 500 décès en plus en 2020 par rapport à 2019, 9% de surmortalité selon l'INSEE, c'est inédit depuis 70 ans", explique le journaliste Ambroise Bouleis. Plus de morts que la canicule de 2003 En revenant 20 ans en arrière, la courbe de la mortalité laisse apparaître un pic en août 2003. "C'est la fameuse canicule de 2003, ajoute la journaliste. On voit que les pics de 2020 sont moins élevés que celui de 2003, mais ils sont plus étalés dans le temps, dont une mortalité exceptionnelle sur l'année." Elle ne concerne toutefois pas toutes les tranches d'âges. En effet, "les plus âgés" sont les plus concernés par cette surmortalité, explique Ambroise Bouleis.Parmi nos sources - « 2020, une hausse des décès inédite depuis 70 ans », Sylvie Le Minez, Valérie Roux (INSEE), 29 mars 2021 - « Nombre quotidien de décès en France, 2001-2021 », Baptiste Coulmont Liste non exhaustive.