Mortalité élevée et effondrement de l'économie : la double peine de la France

Les Français adorent les approches moralisatrices. Trop souvent, les problèmes sont perçus comme des opportunités pour se positionner, en fonction de grilles de lecture prédéfinies, quitte à occulter les enjeux concrets. On a, par exemple, entendu dire à de multiples reprises que la gestion d’une pandémie telle que le coronavirus dépendait des choix sociétaux. Les pays anglo-saxons auraient tendance à privilégier les économies, en se souciant moins des enjeux sanitaires. Les pays à forte tradition sociale auraient tendance à faire l’inverse, en privilégiant la sauvegarde des vies humaines et se souciant moins des conséquences économiques. La France aurait fait le “bon choix” en donnant la priorité aux “vies” plutôt qu’aux “profits”.

Les données sanitaires et économiques montrent que la réalité est bien plus complexe que ce dilemme infondé. L’essentiel des pays européens enregistrent une mortalité inférieure à 400 morts par millions d’habitants et une contraction économique inférieure à 2,5 points de PIB au 1er trimestre. C’est aussi le cas des Etats-Unis, dont le positionnement est à ce stade assez proche des Pays-Bas et de la Suède. La situation française, espagnole, italienne ou belge est atypique. On y constate une mortalité plus élevée et aussi un recul très prononcé de l’activité. L’enjeu est bien plus complexe que de choisir entre la sauvegarde des vies humaines ou de l’économie. On peut pâtir à la fois de mortalités élevées et d’un recul de l’activité économique significatif.

>> A lire aussi - Croissance : “le coût humain et économique du coronavirus sera colossal pour la France !”

Bien sûr, ces chiffres sont à prendre avec des réserves. Certains pays sont plus exhaustifs que d’autres dans le décompte de la mortalité. Les statistiques belges attribuent toute la surmortalité au covid-19, alors d’autres pays ne comptabilisent qu’une partie des décès. Toujours est-il que l’observation des données ne démontre pas qu’il faudrait choisir entre les vies ou les profits.

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Rénovation énergétique : cette prime qui remplace le Cite
Masques et gants envahissent déjà les fonds marins, l’inquiétude grandit
La séance de Bourse : tout ce qu’il faut savoir aujourd’hui
Le Cirque du Soleil, en grande difficulté, pourrait bien être racheté par son fondateur !
Le coup de pouce supplémentaire de l'État aux secteurs les plus durement touchés par la crise