Mort de Vincent Lambert: des réactions de dépit et d’amertume

Guénois, Jean-Marie
Vincent Lambert / HO/AFP

Le décès de Vincent Lambert, resté entre 2008 et 2019 dans un état végétatif, a suscité de nombreuses réactions.

Beaucoup de dépit dans les réactions à la mort de Vincent Lambert. L’amertume et le chagrin pour ses soutiens, le «soulagement», sans cris de victoire, pour les partisans de l’arrêt des soins. Derrière la suractivité des réseaux sociaux, jeudi, des impressions feutrées. Des consciences embarrassées, par-delà sa mort. La discrétion des politiques, jeudi, en témoignait de façon… éloquente. Jean Leonetti, maire d’Antibes et coauteur de la loi Claeys-Leonetti sur la fin de vie, twittait sobrement: «La mort de Vincent Lambert nous impose à tous dans le respect du deuil une période de silence. Des paroles d’apaisement sont les bienvenues de la part de ceux qui, en dehors des proches, souhaitent s’exprimer.» Bruno Retailleau, lui, chef de file des sénateurs LR, a évoqué le «double drame» de cette affaire: «Le drame d’une famille qui perd un être cher. Le drame d’une société du voyeurisme qui se complaît dans l’étalage d’une tragédie qui devrait relever de l’intime.»

À VOIR AUSSI: Y a-t-il une leçon à tirer de l’affaire Lambert?

» LIRE AUSSI - Vincent Lambert: du cas à l’affaire hors normes

Le monde de l’éthique a réagi lui aussi. Emmanuel Hirsch, professeur d’éthique médicale à la faculté de médecine de l’université Paris-Sud-Paris-Saclay, a considéré que «la mort de Vincent Lambert est un échec» et «une insulte à l’éthique médicale» qui «nous apprend à prendre en compte la dignité de la personne jusqu’au terme de son existence, sans en juger la qualité». Avant d’ajouter: «Le pourvoi en cassation déposé par le ministère de la Santé est particulièrement choquant. C’est un acte politique inquiétant car il remet en cause nos principes de solidarité. La loi 2016 sur la fin de vie avait pour but d’éviter la dérive euthanasique. On voit bien qu’elle est aujourd’hui remise en cause par la malheureuse conclusion de cette affaire.»

«Mort en martyr»

De son côté, (...) Lire la suite sur Figaro.fr

La tragédie de Vincent Lambert, devenue le symbole du débat sur la fin de vie 
Vincent Lambert, portrait d’un homme devenu «affaire»
Inscrivez-vous à la newsletter du Figaro