Mort de Valéry Giscard d'Estaing : "le monopole du cœur", "au revoir"... ces phrases cultes de l'ancien président

franceinfo avec AFP
·1 min de lecture

Sa dernière phrase prononcée en tant que président de la République, en 1981, tient en deux mots : "Au revoir". Un "message de départ" aux Français resté dans les annales. Valéry Giscard d'Estaing, mort à l'âge de 94 ans mercredi 2 décembre, avait le sens de la formule. Quelques-unes de ses phrases sont devenues cultes. Passage en revue des plus célèbres.

>> Mort de Valéry Giscard d'Estaing des suites du Covid-19 : suivez en direct les réactions et les hommages

En 1967, "Oui mais" face à De Gaulle

Le 10 janvier 1967, Valéry Giscard d'Etaing définit sa position dans la majorité gaulliste par la formule "oui, mais". Le général De Gaulle répond le lendemain : "On ne gouverne pas avec des mais". Le 17 août 1967, critiquant "l'exercice solitaire du pouvoir" du général, VGE affirme que "l'autorité du président de la République ne doit trancher qu'après les délibérations nécessaires".

En 1974, "le monopole du cœur" face à Mitterrand

Le 22 avril 1974, se lançant dans la campagne présidentielle, Valéry Giscard d'Estaing déclare : "J'ai dit que je voulais regarder la France au fond des yeux, mais je voudrais (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi