"La mort aux trousses", "Rencontres du 3e type"... Les films qui ont marqué Josiane Balasko

·1 min de lecture

Les Bronzés, Le père Noël est une ordure, Gazon Maudit... En plus de 40 ans de carrière, Josiane Balasko s'est imposée comme l'une des actrices phares de la comédie populaire, tout en rencontrant de nombreux succès dans des rôles dramatiques (Trop belle pour toi). Et sans surprise, celle qui revient actuellement à l'affiche avec la comédie d'Eric Lavaine, Un tour chez ma fille, est une passionnée du septième art. Invitée samedi de Clap!, elle a accepté de revenir sur les films qui ont marqué sa vie. 

Votre premier souvenir de cinéma ?

Un dont j'ai vraiment gardé trace, c'est Le Colosse de Rhodes, de Sergio Leone, projeté au Gaumont Palace, ce cinéma qui faisait plusieurs milliers de place, Place de Clichy.

Votre meilleur souvenir en salle ?

C'est au Festival de Cannes, lors de la projection du film Comme une image, du duo Bacri-Jaoui. C'était la première fois que je voyais ma fille au cinéma (Marilou Berry avait été nommée au César du meilleur espoir féminin pour ce rôle). C'était projeté devant une salle pleine de toutes les célébrités cinématographiques du monde entier et j'étais extrêmement fière.

Votre pire souvenir en salle ?

Il y en a plein. En général, quand je n'aime pas du tout un film, je m'en vais.

Le film que vous auriez aimé voir au cinéma ?

La mort aux trousses, d'Alfred Hitchcock et Certains l'aiment chaud, de Billy Wilder. 

Un chef d'œuvre que vous détestez ?

C'est souvent le cas des films américains qui ont 10 Oscars et en fait, c'est de la daube. La La Land, j'ai v...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles