Mort de Tony : son beau-père décrit comme « impulsif » et « violent »

Source AFP
·1 min de lecture
Tony est mort en novembre 2016 d'un éclatement de la rate et du pancréas. (Illustration)
Tony est mort en novembre 2016 d'un éclatement de la rate et du pancréas. (Illustration)

Un homme « violent », consommateur régulier d'alcool, de cannabis? À son procès pour la mort du petit Tony, qui a succombé à ses coups à trois ans en 2016, son beau-père Loïc Vantal a été décrit, mercredi 3 février, comme « un homme sans qualités », « impulsif », « très violent », « manipulateur », « casse-pieds ».

« Vantal, c'est pas un homme bien. Il peut tout briser en un seul instant. Quand il boit, il est très violent, impulsif. Faut pas lui tenir tête. C'est un monstre », lance devant la cour d'assises de la Marne une ex-compagne, Tiffanie Hureaux, mère de sa fille. « Il est manipulateur, violent, méchant. [...] Je vois pas une seule qualité chez lui », ajoute-t-elle.

« Loïc a changé quand son grand-père est décédé »

« Mis à part être drôle de temps en temps, je vois pas », renchérit une autre ex-compagne Naomi Lawson, 25 ans, le décrivant comme un homme « violent » qui « ne sait pas gérer ses émotions ». « Il consommait beaucoup et régulièrement de l'alcool. Il fumait beaucoup de cannabis. Il devenait chiant. Il s'emportait facilement », affirme-t-elle.

« Je ne reconnais pas de qualités à mon fils », avait aussi lâché mardi sa mère, Chantal Gomez, ouvrière à la retraite. Tentant quand même d'expliquer : « très aimé par ses grands-parents paternels », qui « l'ont élevé » jusqu'à ses 10 ans, « Loïc a changé quand son grand-père est décédé ». Et son père, coureur et alcoolique, « se désintéressait de lui », « le frappait ». Elle affirme avoir voulu « l'emm [...] Lire la suite