Mort de Tiffenn, électrocutée par son téléphone dans son bain : son père veut plus de sécurité

Le père de Tiffenn, l'adolescente morte électrocutée dans son bain dimanche à Marseille, veut faire de la prévention auprès des jeunes pour ce que drame ne se reproduise plus et réclame davantage de sécurité sur les téléphones portables et leurs chargeurs. 

«J'ai trois enfants, c'est tous les jours la guerre pour dire qu'on ne prend pas son téléphone dans la salle de bains». Malgré les avertissements de Serge à ses enfants, l'une d'entre eux, Tiffen, 15 ans, est morte électrocutée dans son bain dimanche 9 février au domicile familial, à Marseille. C'est son père qui a retrouvé l'adolescente sans vie et l'a sortie de l'eau. «On l'a appelé, pas de réponse. On a cassé la porte pour entrer dans la salle de bains. Tiffenn était allongée le téléphone était dans l'eau et on a découvert que son chargeur était branché à une prise de la salle de bains. On n'a pas pu pu la réanimer», a-t-il confié à RMC.

A lire aussi : Une ado de 15 ans meurt dans son bain, électrocutée par son téléphone

"Depuis 48 heures, on vit l'enfer"

Aujourd'hui, le père de famille songe à fonder une association pour alerter les jeunes sur les dangers potentiels des smartphones. «Depuis 48 heures, on vit l'enfer, alors si la mort de notre petite, qui a provoqué une onde de choc puisque nous recevons des messages de soutien de la France entière, peut amener les choses à changer, je pousserais à fond pour ça», a-t-il déclaré auprès de «La Provence», souhaitant des téléphones portables avec «plus de sécurité» pour que ce genre d'accident ne se reproduisent plus. «Il faut impérativement que les constructeurs fassent en sorte que ces appareils cessent de fonctionner quand ils sont en contact avec de l'eau», a-t-il déclaré avant de réclamer une prise terre sur les chargeurs de téléphones pour éviter les électrocutions.

Il demande d'ailleurs plus d'encadrement autour des chargeurs «non-officiels», vendus moins cher que ceux des marques des téléphones. «Un chargeur coûte 15-20 euros, c'est énorme pour un ado. Donc les(...)


Lire la suite sur Paris Match