Mort de Thomas Rauschkolb : la troublante photo de Nordahl Lelandais

Vincent Gautronneau, avec Jérémie Pham-Lê
Cette photo, sur laquelle Nordhal Lelandais apparaît, a été prise en août 2012 au Studio 54, un endroit fréquenté par Thomas Rauschkolb

Le père de Thomas Rauschkolb a reçu, en mars dernier, une photo de Nordahl Lelandais prise dans la boîte de nuit où son fils a fait la fête avant de mourir en 2015. Les gendarmes travaillent sur cette piste, mais restent très prudents.


C’est une photo troublante, et le lieu où elle a été prise l’est encore plus. Cette image énigmatique, le père de Thomas Rauschkolb l’a reçue le 18 mars dernier. On y voit Nordahl Lelandais, déjà mis en examen pour les meurtres de la petite Maëlys et du caporal Arthur Noyer, enlacer une jeune femme lors d’une soirée. Il porte à son bras droit une gourmette argentée identique à celle aperçue sur d’autres clichés. Sa musculature athlétique comme son implantation des cheveux laissent peu de doutes sur l’identité de l’ex-militaire de 36 ans.

Cette photo a été prise en août 2012 au Studio 54, une boîte de nuit située à Grésy-sur-Aix (Savoie), si l’on en croit la page Facebook de l’établissement. Elle a été publiée par une serveuse de la discothèque. Un « marquage » du lieu et la date de publication sont visibles sur le réseau social. Or, cette discothèque est le dernier endroit où Thomas Rauschkolb a été vu vivant deux ans et demi plus tard.

Le 27 décembre 2015, le jeune homme de 18 ans quitte l’appartement de son père et passe la soirée au Studio 54, dans cette petite ville de 4500 habitants. Celle-ci se trouve à une trentaine de kilomètres de Domessin, berceau familial de Nordahl Lelandais. Le corps de Thomas est retrouvé le lendemain dans la rivière Sierroz, non loin de la boîte de nuit. À l’époque, la justice conclut rapidement à un accident d’ivresse.

Lelandais et Rauschkolb au même endroit ?

Mais l’exhumation de cette image « troublante », selon les termes de Me Bernard Boulloud, qui représente depuis peu les proches de Thomas Rauschkolb, pourrait relancer l’enquête. Selon nos informations, elle est déjà en possession des gendarmes de la section de recherches qui n’ont jamais abandonné le dossier. Selon une source proche des (...)

Lire la suite sur LeParisien.fr

Royaume-Uni : un locataire de HLM hérite d’un domaine à 56 millions d’euros après un test ADN
Procès du fratricide : condamné à 30 ans de prison, le sexagénaire va faire appel
Annecy : trente ans de réclusion pour le père criminel et ex-époux vengeur
Après 32 ans de prison, Gilbert Ghislain interpellé sur les marches du palais de justice
Procès France Télécom : «J’étais un bon à rien, un parasite», témoigne un ancien salarié