Mort de Thérèse, la maman de Céline Dion : elle avait des problèmes de coeur depuis plusieurs années

Les temps sont durs pour Céline Dion. Après avoir perdu en quelques années son époux René Angélil, son frère Daniel et son beau-frère Guy, la chanteuse de 51 ans est actuellement endeuillée par la disparition de sa mère Thérèse Dion. Âgée de 92 ans, celle qui avait donné naissance à quatorze enfants s'était créé avec les années une place de choix dans le cœur des fans de sa fille. Décédée dans la matinée de ce vendredi 17 janvier, comme le révèle le Journal de Montréal, la grand-mère de René-Charles et des jumeaux Eddy et Nelson était entourée de ses enfants au moment de sa disparition. Mis à mal ces dernières années, son état de santé avait beaucoup inquiété Céline Dion par le passé.

Si elle a finalement atteint l'âge respectable de 92 ans, Thérèse Dion a un temps imaginé qu'elle ne dépasserait pas son 85e anniversaire. Courant 2011, victime de problèmes cardiaques, la mère de famille s'est vu annoncer par son médecin qu'il ne lui restait que quatre mois à vivre. "Depuis deux ans, je n'allais pas très bien. J'ai eu quatre pontages il y a une vingtaine d'années et depuis un certain temps, mon cardiologue me donnait des avertissements", racontera-t-elle après coup à la publication canadienne l'Échos Vedettes. "Je m'en allais tranquillement, sans douleur. Je n'avais plus suffisamment d'oxygène". C'était cependant sans compter sur sa fille Céline, qui, en apprenant la nouvelle, a volé à son secours.

Huit ans plus tôt, la diva avait déjà perdu son père, Adhémar. Alors, lorsque le médecin

Retrouvez cet article sur GALA

Brigitte et Emmanuel Macron : la Rotonde, leur brasserie fétiche, touchée par un incendie
PHOTOS - Victoria, David et Brooklyn Beckham, Kate Moss et sa fille... Qui était au défilé Dior de la Fashion Week de Paris?
Mort de Thérèse Dion, la mère de Céline : son couple avec Adhémar éprouvé par l’alcoolisme
Jade Hallyday nostalgique de ses vacances à Marrakech : "Le bronzage s'estompe, pas les souvenirs"
Frederik de Danemark : cet (autre) exil princier qui défraie la chronique