Mort de Steve à Nantes : son téléphone "bornait" au moment de l'intervention policière

LExpress.fr
L'enquête de la police judiciaire vient contredire le rapport de l'IGPN sur les circonstances de la mort de Steve Maia Caniço le soir de la fête de la musique à Nantes.

L'enquête de la police judiciaire vient contredire le rapport de l'IGPN sur les circonstances de la mort de Steve Maia Caniço le soir de la fête de la musique à Nantes.

Le téléphone de Steve Maia Caniço, mort le soir de la fête de la musique à Nantes, "bornait au moment de l'intervention policière", ont affirmé ce mardi des sources proches de l'enquête confirmant une information du Canard Enchaîné.

Dans son rapport administratif daté de juillet sur l'intervention policière, l'Inspection générale de la police nationale (IGPN) écrivait que le "téléphone déclenchait un relais téléphonique à 03 h 16", soit plus d'une heure avant l'action des forces de l'ordre.

"Pas de lien" selon l'IGPN

Le Premier ministre Édouard Philippe avait fait valoir que le rapport de l'IGPN n'établissait "pas de lien" entre l'intervention controversée des forces de l'ordre et la disparition du jeune homme de 24 ans.

Le 15 septembre sera rendu le rapport de l'Inspection générale de l'administration (IGA). Le Premier ministre Édouard Philippe avait annoncé le 30 juillet le recours à l'IGA "pour aller plus loin" que les conclusions de l'enquête administrative de l'IGPN, qui n'avait pas pu établir de "lien" entre l'intervention de la police et la disparition de Steve Maia Caniço.

Retrouver cet article sur L'Express.fr

Ce contenu peut également vous intéresser :

Mort de Steve Maia Caniço : l'enquête dépaysée à Rennes

Hommage à Steve : une enquête ouverte après la plainte d'un manifestant interpellé

Steve Maia Caniço : le rapport de l'IGA retardé