Mort de Steve à Nantes : un haut-fonctionnaire mis en examen pour "homicide involontaire"

·1 min de lecture

Le directeur de cabinet du préfet de Loire-Atlantique en fonction en juin 2019 a été mis en examen jeudi pour "homicide involontaire" après la noyade de Steve Maia Caniço, 24 ans, lors d'une intervention controversée de la police à Nantes à l'occasion de la fête de la musique. Actuellement sous-préfet des Sables d'Olonne, Johann Mougenot a été mis en examen par le juge en charge de l'affaire, a indiqué vendredi le procureur de la République de Rennes, Philippe Astruc, confirmant une information de la presse régionale.

Dans cette enquête, le commissaire divisionnaire Grégoire Chassaing, chargé du dispositif policier lors de la fête de la musique 2019 à Nantes, a été mis en examen pour homicide involontaire. Un autre commissaire, Thierry Palermo, a été placé sous le statut de témoin assisté.

La maire de Nantes convoquée

La mairie de Nantes et Nantes Métropole ont également été placées sous le statut de témoin assisté en tant que personnes morales. La mairie de Nantes avait été mise en cause dans le décès de l'animateur périscolaire en raison de l'absence de barrières sur une partie du quai Wilson, propriété du Grand port maritime, donc de l'Etat, où se déroulait cette fête. Un barriérage avait cependant été installé à proximité, quai des Antilles, ainsi que sur le parking du quai Wilson. 

Steve Maia Caniço avait disparu après une opération policière destinée à faire cesser une soirée électro lors de la Fête de la musique en bord de Loire. Son corps avait été retrouvé dans le fle...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles