Mort de Solenn Poivre d'Arvor : les confidences bouleversantes de sa famille

PPDA et sa fille Solenn, au Festival de Cannes 1992.

Dans «Un jour, un destin», consacré dimanche à Patrick Poivre d'Arvor, le journaliste, son épouse et ses enfants se confient sur la mort de leur fille et soeur Solenn, décédée à 19 ans. 

«Rien n’est plus injuste que la perte d’un enfant, d’un adolescent, même s’il n’y a pas de gradation dans la douleur des uns et des autres». Ce lundi 30 janvier 1995, Patrick Poivre d’Arvor ouvre son 20 heures par un drame dans un lycée de Toul qui a fait six morts. Cette phrase a une toute autre résonance quant on sait que le matin même, le présentateur vedette de la Une était à Trégastel, en Bretagne, pour enterrer sa fille Solenn, morte à l’âge de 19 ans. 

Le documentaire inédit «Un jour, un destin»* consacré dimanche à PPDA, que Paris Match a visionné, revient sur ce chapitre tragique de sa vie. Son épouse Véronique, ainsi que ses enfants Dorothée, Arnaud et Morgane livrent un témoignage rare sur la perte de leur fille et sœur qui souffrait d’anorexie mentale.

Lors d’un séjour aux Etats-Unis, l'adolescente de 17 ans «a commencé à maigrir, se souvient sa mère Véronique. Quand elle est revenue elle était très bien. On lui a dit qu’il fallait qu’elle s’arrête mais c’était déjà trop tard. Elle était prise dans l’engrenage». Sa petite sœur Morgane décrit une adolescente «très idéaliste», désireuse de «sauver le monde». «Cette vie n’arrivait jamais à être aussi belle que ce qu’elle voulait. Elle n’a eu que désillusion sur désillusion, et ça lui faisait un mal de chien...» Unie dans la douleur, la famille a fait bloc pour combattre cette maladie qu’ils ne connaissaient pas. 

La jeune fille est descendue jusqu'à 27 kilos

PPDA se réserve des moments père-fille pour essayer de la sauver. Un «moyen pour lui de lui dire qu’il l’aimait», analyse Arnaud Poivre d’Arvor. L’état de santé de la jeune fille ne s’améliore malheureusement pas. Solenn descendra jusqu’à 27 kilos. A ce moment, «le cœur peut s’arrêter à tout moment,(...)


Lire la suite sur Paris Match

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages