Publicité

Mort de soldats américains en Jordanie : Joe Biden sommé de riposter contre l'Iran

Après une frappe de drone en Jordanie imputée à des groupes pro-Iran qui a coûté la vie à trois militaires américains, le président démocrate Joe Biden est pressé par ses adversaires de répliquer en frappant durement le territoire iranien. À quelques mois de l'élection présidentielle, Donald Trump, grand favori de la primaire des républicains et probable rival de Joe Biden au scrutin de novembre, s'est déjà emparé de l'affaire.

Joe Biden est-il en position de faiblesse par rapport à l'Iran ? C'est en tous cas ce que martèlent lundi 29 janvier les adversaires du président démocrate, qui brigue un second mandat, en le pressant d'apporter une réponse dure à la mort de trois soldats américains en Jordanie.

Le démocrate "n'a que des coups à prendre", analyse Colin Clarke, directeur de recherches au Soufan Center, un cercle de réflexion basé à New York.

La Maison Blanche a attribué l'attaque au drone, dirigée contre une base dans le nord-est de la Jordanie, à des groupes pro-Iran. Joe Biden a promis que l'Amérique "répondrait", et la riposte sera "conséquente", a assuré lundi un porte-parole de l'exécutif, John Kirby.

Le même a toutefois rejeté avec virulence l'idée selon laquelle la campagne électorale dicterait la conduite du président américain. Joe Biden "ne regarde pas les sondages ou le calendrier électoral lorsqu'il travaille pour protéger nos troupes [...]. Il serait insultant d'insinuer le contraire", a-t-il dit lors d'une conférence de presse.

Le démocrate avait justifié le départ d'Afghanistan par la volonté de ne plus risquer la vie de soldats américains.

Avec AFP


Lire la suite sur FRANCE 24

Lire aussi:
Trois militaires américains tués en Jordanie, Joe Biden promet de répliquer
En Irak, les États-Unis mènent des frappes de représailles contre des groupes proches de l'Iran
En Irak, lancement des discussions avec les États-Unis sur l'avenir de la coalition internationale